Auteurs

Vue d'ensemble

Développements récents et perspectives

Politiques macroéconomiques

Politique budgétaire

Politique monétaire

Coopération économique, intégration régionale et commerce

Politique de la dette

Gouvernance économique et politique

Secteur privé

Secteur financier

Gestion du secteur public, institutions et réformes

Gestion des ressources naturelles et environnement

Contexte politique

Contexte social et développement humain

Développement des ressources humaines

Réduction de la pauvreté, protection sociale et travail

Égalité hommes-femmes

Analyse thématique : Transformation structurelle et ressources naturelles

Auteurs: Vera-Kintu Oling, Alexis Rwabizambuga, Alex Warren-Rodriguez

Télécharger la note pays en PDF

  • L’Ouganda a consolidé en 2013 sa stabilité macroéconomique et relancé progressivement l’activité avec un taux de croissance du PIB estimé à 5.2 % en 2013 et projeté à 6.6 % en 2014.
  • La politique budgétaire et monétaire visant à contenir les pressions inflationnistes a créé un environnement favorable à la croissance économique en assurant la stabilité de la dette et du taux de change.
  • L’Ouganda reste en mesure d’atteindre en 2015 l’objectif du Millénaire pour le développement pour la réduction de la pauvreté avec un taux de pauvreté absolue enbaisse régulière, de 24.5 % en 2009/10 à 22.2 % en 2012/13.

En 2013, l’Ouganda a consolidé sa stabilité macroéconomique et relancé l’activité économique, avec un taux de croissance annuel du produit intérieur brut (PIB) estimé à 5.2 % en fin d’année, contre 2.8 % en 2012. La politique monétaire et fiscale visant à contenir les pressions inflationnistes a assuré la stabilité de la dette et du taux de change et créé un environnement macroéconomique favorable à la croissance. Les perspectives de croissance restent néanmoins affectées par un climat relativement défavorable à l’investissement dans le secteur privé et des carences dans l’investissement public et la gestion du secteur public. Les prévisions réalisées pour ce rapport donnent un taux de croissance réel pour 2013 de 5.2 %, tiré par de vigoureuses exportations et l’investissement public, et proche du potentiel économique sous-jacent de l’Ouganda, estimé à 7.0 %. Les prévisions à court terme tablent sur une consolidation de ces tendances. À moyen terme, le taux de croissance devrait atteindre 6.6 % en 2014 et 7.0 % en 2015 avec une amélioration de la balance des opérations courantes et une politique budgétaire légèrement expansionniste.

Selon les données les plus récentes du Bureau ougandais de statistique, les perspectives en matière de développement humain sont mitigées. L’enquête nationale auprès des ménages de 2012/13 montre que la pauvreté absolue a continué de reculer, de 24.5 % en 2009/10 à 22.2 % en 2012/13, consolidant les progrès réalisés au cours des vingt dernières années. Toutefois, concernant l’éducation, la santé et la prévalence du VIH/sida, il y a eu stagnation et, parfois, recul. En particulier, le taux de prévalence du VIH/sida dans la tranche d’âge 15-49 ans est passé de 6.4 % à 7.3 % entre 2005/06 et 2011, une hausse attribuée à l’augmentation des pratiques sexuelles à haut risque. La mortalité maternelle a cessé de reculer, le taux s’établissant en 2011 à 438 morts pour cent mille naissances vivantes.

Le développement des chaînes de valeur bénéficie d’une attention accrue en Ouganda comme moyen d’augmenter les capacités de production et la création de valeur ajoutée dans les secteurs primaires. Le pays a réussi dans une certaine mesure à tirer profit de quelques chaînes de valeur mondiales, concernant notamment les produits de la pêche, de la floriculture et de l’horticulture. Mais les perspectives de croissance pour ces CVM et d’autres productions clés se heurtent à de sérieux obstacles, comme les coûts élevés de production (transports et énergie notamment), la faiblesse des cadres institutionnels et politiques spécifiques aux produits, qui empêchent de fournir un soutien au développement des chaînes de valeur sélectionnées.

Tableau 1 : Indicateurs Macroéconomiques

 20122013(e)2014(p)2015(p)
Croissance du PIB2.85.26.67
Taux de croissance du PIB réel par habitant-0.61.93.23.7
Inflation14.65.54.74.9
Solde budgétaire (% PIB)-3-2.6-4.6-4.4
Compte courant (% PIB)-9-5.9-4.4-4.6

Source : Données des administrations nationales ; calculs des auteurs pour les estimations (e) et les prévisions (p).

Haut