Auteurs

Vue d'ensemble

Développements récents et perspectives

Politiques macroéconomiques

Politique budgétaire

Politique monétaire

Coopération économique, intégration régionale et commerce

Politique de la dette

Gouvernance économique et politique

Secteur privé

Secteur financier

Gestion du secteur public, institutions et réformes

Gestion des ressources naturelles et environnement

Contexte politique

Contexte social et développement humain

Développement des ressources humaines

Réduction de la pauvreté, protection sociale et travail

Égalité hommes-femmes

Analyse thématique : Transformation structurelle et ressources naturelles

Auteurs: Alassane Diabate, Riad Meddeb

Télécharger la note pays en PDF

  • Le rétablissement de la stabilité politique et institutionnelle a permis aux Comores de renouer en 2011, 2012 et 2013 avec la croissance économique, avec un taux annuel moyen de 3 % et une perspective favorable pour 2014, sans pour autant avoir un effet sur l’emploi, notamment celui des jeunes diplômés.
  • La maîtrise des dépenses publiques a permis la conclusion de la sixième et dernière revue de programme de la FEC du FMI, approuvée le 13 décembre 2013.
  • Malgré un solde courant structurellement déficitaire, la position extérieure du pays reste confortable avec plus de sept mois de réserves d’importations, principalement en raison des envois de fonds des émigrés (147 millions USD en 2012, soit 23 % du PIB).

Depuis 2011, les Comores affichent un taux de croissance positif. Il est estimé à 3.6 % pour 2013, avec pour principaux moteurs les secteurs de l’agriculture (qui représentent près de la moitié duPIB), du commerce, du tourisme, du bâtiment et des travaux publics (BTP) (supérieur à 4 %), et les services bancaires et autres services (environ 8 %.)

Le retour à la croissance a été favorisé par une politique budgétaire expansive grâce aux importants financements extérieurs multilatéraux et surtout bilatéraux arabes. Ainsi, la position budgétaire est caractérisée depuis 2011 par des soldes globaux positifs en constante amélioration. En 2014, le solde est projeté à 5.6 % en raison de la poursuite des dons et d’importants programmes en perspective avec la Banque africaine de développement (BAfD), la Banque mondiale et l’Union européenne (UE).

Toutefois, depuis 2011, la dynamique économique des Comores n’a pas modifié structurellement les bases de son économie qui reste dominée par le secteur agricole (agriculture, forêt et pêche), lequel représente près de la moitié du PIB. Le secteur secondaire, BTP inclus, a enregistré une légère progression depuis 2010 en se maintenant au-dessus de 12 % du PIB. Enfin, le secteur des services a connu un recul depuis 2008, passant sous la barre des 40 % du PIB.

Moteur de la croissance ces dernières années dans de nombreux pays de la zone franc le secteur des télécommunications reste un monopole d’État. Avec l’appui de la Banque mondiale, les pouvoirs publics devraient procéder dans un proche avenir à la vente d’une deuxième licence et à l’ouverture du capital de Comores Télécom en vue de créer un environnement compétitif.

Avec un taux de croissance démographique de 2.1 %, le niveau de croissance enregistré n’est pas suffisant pour soutenir une augmentation du revenu réel par habitant, réduire la pauvreté et le chômage des jeunes. Le taux de pauvreté estimé reste élevé : 45.6 % en 2012 contre un objectif OMD (objectifs du Millénaire pour le développement) de 31.5 % à l’horizon 2015. En outre, la croissance affichée contribue peu à la création d’emplois. Le taux de chômage est estimé à 14.3 %, celui des jeunes de moins de 25 ans atteignant 44.5 %.

Dans le cadre de sa stratégie de croissance accélérée et de développement durable pour la période 2015-19 (SCA2D) en cours de préparation, le gouvernement s’est fixé un objectif de croissance de 6 %, soutenu par le développement des infrastructures de base, l’amélioration du climat des affaires et un appui financier au secteur privé.

Tableau 1 : Indicateurs Macroéconomiques

 20122013(e)2014(p)2015(p)
Croissance du PIB33.63.84.1
Taux de croissance du PIB réel par habitant0.61.21.41.8
Inflation6.32.54.24.4
Solde budgétaire (% PIB)3.65.55.65.7
Compte courant (% PIB)-7.2-7.3-7.1-8.7

Source : Données des administrations nationales ; calculs des auteurs pour les estimations (e) et les prévisions (p).

Haut