Télécharger le chapitre en PDF

L’année 2014 a été marquée par plusieurs avancées majeures de la démocratie en Afrique – depuis la nouvelle constitution adoptée en Tunisie à la transition au Burkina Faso en passant par des élections, pour l’essentiel pacifiques et crédibles, qui ont mobilisé un nombre record de citoyens dans 12 pays, autour des 179 millions. Toutefois, plusieurs pays ont continué d’être affectés par l’instabilité, des actes de terrorisme ou des conflits.

Le continent reste malgré tout sur une trajectoire d’amélioration de la gouvernance. En 2013, 387 millions d’Africains subsahariens vivaient dans un pays démocratique, contre 2.5 millions en 1970. La hausse de la participation politique fait partie des gains de gouvernance les plus notoires depuis 2008.

À part cette hausse de la participation politique, les progrès ou les revers en matière de gouvernance depuis 2008 sont, globalement, assez limités. Les progrès sont fragiles et pourraient bien être annihilés faute de s’atteler aux causes du terrorisme et des guerres civiles et à leurs manifestations.

Haut