Aller au contenu principal

Maurice

Auteurs : Ndoli Kalumiya, Luka Jovita Okumu

  • L’économie a connu une croissance modérée, estimée à 3.6 % en 2016, contre 3.4 % en 2015, reflétant une légère augmentation de l’investissement intérieur pratiquement neutralisée par une demande extérieure atone. 
  • La stabilité politique et la bonne gestion macroéconomique continuent d’inspirer confiance aux investisseurs. L’amélioration des compétences et des niveaux de productivité  devrait permettre au pays d’être plus compétitif et innovant.
  • L’État s’est montré fermement déterminé à promouvoir l’industrialisation et l’entrepreneuriat pour favoriser une croissance économique durable et accroître sa compétitivité.

L’économie mauricienne a progressé de 3.6 % en 2016, suite à une timide reprise de l’investissement privé qui a toutefois été neutralisée par une demande extérieure atone. La croissance économique a été tirée par le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) et par le secteur des finances et de l’assurance, qui ont respectivement progressé de 6.3 %, et de 5.6 %. Ces progrès ont été en partie annulés par les mauvaises performances des secteurs de la construction et de l’agriculture qui se sont contractés respectivement de 5.4 % et de 2.4 %. Le déficit budgétaire a été ramené à 3.4 % du Produit intérieur brut (PIB) à la clôture de l’exercice 2015/16, bien que l’État ait déployé plusieurs nouveaux programmes sociaux, car il a réduit ses dépenses d’équipement. En juillet 2016, le Comité de politique monétaire de la Banque de Maurice a abaissé son taux directeur de 40 points de base, à 4.0 %, pour tenir compte de la faible inflation et de la demande intérieure et extérieure atone. L’inflation mesurée par l’indice global des prix à la consommation a reculé tout au long de l’année 2016, pour s’établir à 1.3 % en décembre, principalement en raison de la baisse des prix des denrées alimentaires (qui représentent 27.3 % du panier de l’indice des prix à la consommation (CPI), et de la chute des cours mondiaux du pétrole (le transport représente 15 % du panier CPI à Maurice). Le déficit global de la balance courante a été ramené à 3.9 % du PIB en 2016, une tendance qui devrait se poursuivre grâce au tourisme et au prix du pétrole qui reste faible. Au 30 novembre 2016, les réserves internationales brutes du pays étaient évaluées à 4.9 milliards USD, soit l’équivalent de 8.4 mois d’importations.

L’île Maurice bénéficie d’une stabilité politique et d’une gestion macroéconomique saine, avec une croissance soutenue par une augmentation de l’investissement direct étranger (IDE). De par sa situation stratégique, Maurice est aussi une passerelle pour les investissements partant d’Europe et d’Asie vers l’Afrique. La vision stratégique du gouvernement est énoncée dans le document de politique à long terme intitulé Réaliser le deuxième miracle économique et la Vision 2030, et dans le programme gouvernemental à court et moyen terme pour 2015-19, qui prône une économie plus diversifiée et inclusive. L’économie océanique constitue une autre priorité.

Les autorités étudient actuellement des approches innovantes pour promouvoir l’IDE et accélérer la diversification et la modernisation. Le but est d’encourager les exportations via le resserrement des liens avec les importateurs et l’exploitation de marchés de niche et de marchés régionaux, tout particulièrement en Afrique subsaharienne. Des accords avec le Ghana, le Sénégal et Madagascar ont été approuvés en vue de créer des zones économiques spéciales (ZES) dans ces pays et d’ouvrir des marchés de niche pour les industries d’exportation mauriciennes. Le gouvernement actuel entend faire de Maurice une nation d’entrepreneurs, comme cela a été clairement expliqué dans le discours de présentation du budget 2016/17, où un train de mesures a été annoncé pour promouvoir le développement et financer les micro, petites et moyennes entreprises (MPME).

Maurice

Communiqué de presse

Il faut libérer le potentiel des entrepreneurs africains pour accélérer la transformation industrielle du continent, selon les Perspectives économiques en Afrique 2017.

À propos

AfricanEconomicOutlook.org  est le site web qui offre des données et des analyses complètes et comparables pour 54 économies africaines.